27 février 2008 3 27 /02 /février /2008 23:36

En partenariat avec la FR CIVAM (Fédération Régionale des Centres d'Initiatives pour Valoriser l'Agriculture et le Milieu rural ), nous ouvrons les portes de notre ferme les samedi 26 et dimanche 27 avril 2008.

Dans ce cadre, nous nettoyons et aménageons les bâtiments :


undefined           undefined

Le tracteur est absolument indispensable 

            -  pour charger toutes les petites bottes de foin que notre ancien propriétaire avait stocké en haut. Nous les avons déplacé dans un autre bâtiment, elles serviront à nourrir les prochains veaux qui naîtront en avril. Ils boiront le lait de leur mère les 5-6 premiers mois puis ils mangeront ce foin (herbe fauchée au printemps, à l'été, voire à l'automne quand l'arrière saison est belle)

            -  pour charger les poutres que nous avons ensuite découpées et entassées. Elles nous chaufferons pour la fin de l'hiver. En effet, tout le rez de chaussée de notre maison est chauffé au bois : le salon au poêle Gaudin et la cuisine avec une cuisinière à bois récupérée chez des amis et restaurée (brossée, grattée et repeinte en rouge)

undefined



Voici une partie de la grange une fois vidée de tout ce qui l'encombrait : avant notre arrivée en novembre 2005 elle était encore occupée par des animaux.
Nous l'avions nettoyée grossièrement puis nous y avions stocké notre déménagement.

undefined

Depuis mardi 26 février 2008, cette partie de la grange n'a plus de plafond

undefined               undefined


Mardi 4 mars 2008, nous avons attaqué la dalle de béton au parteau piqueur.


undefined


Vendredi 7 mars 2008, la mini pelle est venue enlever la dalle de béton cassée et creuser un peu le sol pour récupérer un peu de hauteur sous les énormes poutres qui soutiennent le bâtiment et que nous ne pouvons pas déplacer.

undefined



Pendant que nous travaillons dehors, les enfants nous accompagnent : Mathis bricole beaucoup dans l'atelier de son père ou bien il nous aide à charger du bois ( à sa taille) ou il tape sur des pierres, comme papa. Louise est tranquille, dans sa poussette ou sur une couverture dans l'herbe, elle nous regarde. Comme ils ont la varicelle tous les deux, pas de halte garderie ! C'est donc un peu plus difficile de s'organiser lors de gros chantiers, on jongle donc entre les besoins de chacun : sieste, goûter, jeux, change ...

Partager cet article

Repost 0
Adele et Tanguy LAURENT
commenter cet article

commentaires